Elisabeth Weissman. Préface Stéphane Hessel
Enquête sur la résistance dans les services publics

Attachée de presse : Solveig de Plunkett / 01 49 54 36 65 / sdeplunkett@editions-stock.fr

Ils sont enseignants et refusent de ficher, d’évaluer et de stigmatiser leurs élèves. Ils sont conseillers pôle-emploi et proclament qu’ils ne feront pas de délation. Ils sont postiers et refusent de devenir vendeurs de produits en tout genre. Ils sont électriciens/gaziers et défendent le droit à l’énergie en le rétablissant chez les plus démunis. Ils sont agents forestiers et s’opposent à la surexploitation de la forêt. Ils sont psychiatres et résistent à la nuit sécuritaire qui s’est abattue sur l’univers psychiatrique. Jusqu’aux policiers qui dénoncent et freinent la course folle aux chiffres et interpellations.
Ils ne feront pas le sale boulot qu’on exige d’eux, depuis que Nicolas Sarkozy a lancé la plus grande opération de déconstruction, de marchandisation des services publics encore jamais menée.
Face à une politique d’asphyxie programmée qui érige en norme  la course au chiffre et au rendement, l’évaluation et la compétition, la répression et le fichage et qui menace les droits fondamentaux et la cohésion sociale, de plus en plus de professionnels refusent de voir leurs organismes transformés en machine à faire des actes et du cash, leur métier dénaturé et leur éthique piétinée.
Constatant la souffrance, la perte de sens et la régression qui en résulte aussi bien pour les agents que pour les usagers, Ils mettent en œuvre, seuls ou

derrière un syndicat, des stratégies de résistance : désobéissance collective affichée, opposition active souterraine, freinage subversif.
Ce livre, construit comme un abécédaire de la désobéissance et de la résistance aujourd’hui dans les services publics, s’adosse à une enquête de terrain allant de Calais à Toulouse en passant par Nice, Fontainebleau, Paris, Metz, Charleville et le plateau des Glières.  
Il montre l’incroyable cohérence de l’entreprise de démantèlement  qui traverse aujourd’hui tous les services publics.
Il donne à entendre des témoignages bouleversants d’hommes et de femmes pris dans la tourmente du saccage de leur métier, qui veulent le défendre envers et contre tout au nom du bien collectif, des valeurs républicaines et du pacte social issu du programme du Conseil national de la résistance.

L’auteure :
Diplômée de Sciences Po, journaliste, essayiste, Elisabeth Weissman, revendique un regard politique sur la société.  Après avoir exploré l’emprise du libéralisme économique sur notre intimité dans son précédent livre « La nouvelle guerre du sexe »( Stock), elle aborde ici l’invasion du champ public par la logique marchande et les résistances qui s’y opposent.
« La désobéissance éthique » est son septième ouvrage.